L'histoire de la famille kraus

L'exploitation, une tradition familiale

Durant toute son enfance, Denis Kraus a vécu à Turgot, riche commune viticole du département d’Oran, en Algérie où ses arrières grands parents se sont installés vers 1870.

Le climat estival, bien trop dur à supporter en raison de son état de santé pousse Edouard Kraus à acheter en 1958, une propriété « Le Vicari » à Tourves, dans le Var où il envisage de passer une partie de l’année. Cette maison accueille définitivement la famille Kraus en 1962 à la suite de la guerre d’Algérie et de l’exode rural des « pieds noirs ».

Dès leur arrivée, Denis et son frère aîné abandonnent leurs études pour prendre en main, sous la directive de leurs parents, cette exploitation qui devra dorénavant nourrir une famille de cinq enfants.

En 1966, Denis rencontre Magali, une jeune fille de dix-huit ans dont le père, Edouard Réquier, est propriétaire d’un domaine de vingt hectares situé à Cabasse, petit village de Provence.
Il se marient l’année suivante et s’installent au « Vicari » où ils élèvent leurs trois garçons.

Désireux de mettre un terme à ses activités professionnelles monsieur Réquier passe le flambeau à sa fille aînée, Magali en 1978. De son côté, Denis continue d’exploiter avec sa famille les parcelles de vignes de Tourves. Il devient propriétaire d’une partie de ce vignoble, à la suite du décès de ses parents en 1986.

C’est seulement en 1994, après l’entrée en activité de leurs deux fils, Jean-Yves et Sébastien, que Denis et Magali décident de s’associer, créant ainsi le GAEC (Groupement Agricole d’Exploitation en Commun) Kraus & Fils. La fusion de ces deux exploitations distantes de vingt-cinq kilomètres donne naissance au Domaine La Goujonne, vignoble de trente-cinq hectares, répartis sur les AOP (Appellation d’Origine Protégée) Côtes de Provence et Coteaux Varois en Provence.

Au cours des années suivantes, le domaine s’agrandit, les ventes se développent et le troisième fils, Vincent, rejoint l’équipe familiale.

En 2016, le Domaine La Goujonne rachète le restant des terres familiales attenantes à la bastide du « Vicari ». Le domaine s’agrandit ainsi de vingt hectares.

A ce jour, la nouvelle génération pointe son nez. Mélanie, la fille de Sébastien vient dynamiser l’image du domaine par la maîtrise des nouvelles techniques de communication. Noémie, fille aînée de Jean-Yves, prend en charge le développement des ventes à l’export, après des études de commerce international à Bordeaux.

Découvrez notre équipe